updateFlash (à traduire)
updateFlash (à traduire)
Page d'accueil   >  Hôtel  >  Historique
Retour aux Sources
En 1859, Pierre Pont (1831 - 1912) fait construire à l'est de l'église, la maison qui abritera le premier "Hôtel Bella Tola". A l'époque c'était le curé qui accueillait les voyageurs de passage et c'est sur son conseil, face à la demande croissante, que Pierre Pont se décida à ouvrir le premier hôtel du village.
La bâtisse devenant trop exigue, il fit construire en 1883 le "Grand Hôtel & Pension Bella Tola", à l'extrémité nord du village de St-Luc, sur les fondations d'une villa romaine (les objets découverts lors de la construction se trouvent au musée national).
La maison se compose alors de 4 étages ainsi que d'un étage mansardé, 7 rangées de fenêtres horizontalement et 40 lits.

          1893 voit:
  • la construction d'une nouvelle aile sud, vraisemblablement par l'architecte Louis Maillard, avec 5 étages, 4 rangées de fenêtre horizontalement et transformation de l'étage mansardé du bâtiment initial afin d'obtenir 40 lits supplémentaires. On remarque la différence de style principalement au niveau des balcons, plus travaillés, rappelant les établissement de la même époque de la riviera vaudoise.
  • installation d'un bain en plus des baignoires transportables et de 4 WC
  • construction d'une salle à manger dans la nouvelle aile pouvant accueillir 100 personnes à des tables d'hôtes de 12 à 16 personnes. A côté de celle-ci, aménagement d'un grand et d'un petit salon
  • Au rez-de-chaussée, fumoir, salle de billard et salle de séjour pour guides de montagne et garçons de courses

Pour le dîner grande toilette et menu de 7 plats. Nourriture fraîche de la propre campagne.
Plus tard construction d'une véranda au rez-de-chaussée de l'aile nord initiale.
En 1904, Gabriel Pont (1864 - 1944) époux de Madeleine Elisabeth Antille (1874 - 1936) reprend l'établissement.
En 1944, Henri G. Pont (1915 - 1994) après avoir suivi les Ecoles Hôtelières de Lucerne et Lausanne, divers stages dont notamment au Gstaad Palace, Regina Wengen, Caux Palace, Gotthard Zürich reprend l'établissement. Il sera plus tard également président de commune. En 1949 il épouse Marguerite Wagnière (1923 - 1988).
La situation financière est précaire après une trop longue période sans investissement (1ère guerre mondiale, période de crise, 2ème guerre mondiale).
Essai sans succès de fondation d'une société anonyme (1944).
Henri G. Pont entreprendra de ses propres ressources d'importantes rénovations continuelles telles que: eau courante froide et chaude, bains à l'étage, plus tard douches et bains privés. Démolition de la typique véranda d'hôtel de montagne. Transformation du rez-de-chaussée en une nouvelle entrée, de nouveaux salons et restaurant.

1983, Olivier Pont reprend l'hôtel (1955), chef de cuisine et ancien élève des Ecoles Hôtelières de Genève et Lausanne, Hôtelier-Restaurateur diplômé SSH.

Il continue les rénovations des chambres entrepris par son père. Installation d'une centrale téléphonique avec sélection directe. Dans les années 90 environ, construction d'un jardin d'hiver au restaurant.
1995: vente après 4 générations et rachat par une société anonyme fondée par Jean-Claude Zufferey et d'autres partenaires de St-Luc, intéressés à relancer l'hôtel.

Mai 1996: Anne-Françoise et Claude Buchs-Favre rachètent à M. Zufferey la majorité du capital-actions. Leurs buts: continuer les rénovations entreprises par la famille Pont et faire revivre l'esprit de la fin 19ème, début 20ème à travers l'organisation de manifestations culturelles et que l'hôtel redevienne un lieu de rencontre (concert, dîner-spectacles, exposition, soirée musico-littéraire...)
 
Hôtel historique de l’année 2001 (décerné par Icomos)
"Copyright Museum Schweizer Hotellerie und Tourismus"











Offre spéciale Valais
2 nuits dès sfr. 238.- pp 
Dernières chambres
Offres spéciales 
Les activités de la semaine
18 au 26 février 2017 
Voir toutes les news



Powered by BeMore
Login